Découvrir le livre
x

La lanterne magique

NdÉ. La lanterne magique, aussi appelée « la lanterne de la peur » à cause des ces formes amplifiées, du jeu de ses lentilles, de la fumée qui s’échappe, fut l’appareil virtuose des projections fantasmagoriques du XVIIIe et du XIXe siècles.

L’imaginaire vernien est une recherche de vision, une ode à l’omniscience du regard qui sait, qui perçoit et qui transcende les apparences : espérons que ces projections, tantôt en noir et blanc, tantôt en pigments, vous emmèneront un peu plus loin que l’écran et sauront peut-être, qui sait, créer en vous d’autres évasions .

Au sommaire de la Lanterne Magique :

Galerie de portraits

Célesterre, l’habitat itinérant

Captations impromptues

par Nadar à la photo et Adrien Daryl au crayon